Votre praticien

Le cabinet de psychomotricité du centre ville de Sanary-sur-Mer dans lequel je suis installée, est l'aboutissement de nombreuses années de réflexions et d'observations.

Initialement infirmière j'ai été très régulièrement face à des questionnements dont je n'avais pas de réponse. Comment aider ces enfants en réveil de coma autrement que par des soins essentiels, mais invasifs ? Comment optimiser le bien-être et la dignité des personnes âgées en perte d'autonomie voire d'identité chez elle ou en EHPAD ? Comment se reconstruire après une grave brûlure, un AVC... qui perturbent le schéma corporel et l'image de soi ?

Depuis que je suis maman et que j'arpente  les entrées/sorties d'école, les conseils de classe, les sorties scolaires, je suis indignée par certains enfants qui sont stigmatisés, faute d'arriver à faire autrement, du fait de leurs attitudes agitées, maladroites, bizarres. Je vois à quel point il est difficile voir impossible pour un(e) institut(eu)rice de consacrer son temps et son énergie à cet enfant. Je vois à quel point il est parfois difficile de se dire que le problème n'est peut-être pas éducatif mais peut-être organique, émotionnel, relationnel ?

Suite à ces questionnements et après 13 ans de carrière d'infirmière je suis entrée à l'Institut Supérieur de Psychomotricité à Marseille. J'en suis sortie en 2015.


Depuis j'ai eu différents postes de psychomotricienne en institutions de pédopsychiatrie*,
et je fais aujourd'hui le constat suivant :

• Soit les structures sont saturées et les enfants sont pris en charge tardivement par rapport aux premiers signes au cours de leur développement,

• Soit le projet d’inclusion scolaire est mis à mal faute de moyens humains et de coordinations en réseau.

Dans tous les cas, il existe trop de familles en errance et de jeunes insuffisamment soutenus, souffrants notamment de troubles du neurodéveloppement tels que l’autisme et troubles apparentés.
En partenariat avec différents professionnels et structures d’accueil, je me propose de contribuer au tissage d’un réseau de soins en vue d’une adaptation et d’un développement le plus harmonieux possible.

Je suis formée à la passation du Profil Sensoriel de W.DUNN qui permet d’envisager des aménagements en fonction de particularités sensorielles.
Je suis sensibilisée à l'approche  des stimulations basales de A.FRÖHLICH., à des outils de communications alternatives tels que le PECS et MAKATON.


Par ailleurs encore à temps partiel infirmière libérale remplaçante, je rencontre au domicile des personnes âgées perturbées par des atteintes neurodégénératives (Parkinson, Alzheimer…) et touchées au niveau des sphères cognitives (repères espace-temps, perte de mémoire…), relationnelles (agressivité, dépression…), motrices (troubles d’équilibre, peur de la chute, apraxies…). 
Je peux désormais intervenir comme psychomotricienne pour un meilleur investissement psychocorporel et relationnel, soulager autant que possible les patients et leur famille.


(*) : Institut Médico-Educatif "Les Oliviers" de l'association "La Chrysalide"  et Hôpital de jour "St Jérôme" du centre Edouard Toulouse à Marseille. 

Film de sensibilisation de particularités sensorielles possibles et de leurs impacts sur le quotidien.

Film de sensibilisation de l'intégration de l'enfant autiste à l'école.

Un peu de poésie...